La forêt se raconte

Ce projet a voulu permettre la rencontre entre deux classes de 4ème primaire situées de part et d’autre de la forêt de Soignes et inviter les enfants à vivre la découverte de cette forêt. Dans un premier temps, explorations en cheminant dans la forêt, observations, collectes d’éléments, explications lors de deux sorties. Puis, dans un second temps, trois journées d’ateliers invitant à rendre compte de l’expérience vécue sous une forme scientifique, dansée et écrite.

Ces trois journées se sont déroulées dans les lieux culturels à l’initiative du projet : La Roseraie et La Vénerie. Les enfants des deux classes se sont mélangés, ont formé trois groupes et, inspirés par leurs découvertes en forêt, ont choisi le nom de leur groupe : les Genêts sauvages, les Notonectes rapides et les Écureuils futés. Lors de chacune de ces journées, chaque groupe a participé à trois ateliers : un atelier d’éveil scientifique tenu par François Chamaraux, un atelier de danse proposé par Federica Antonnelli et un atelier d’écriture.

Contenu de l’atelier d’écriture

Le 1er jour, suite aux promenades en forêt, les enfants sont invités à rendre compte de leur expérience avec des mots. Qu’ont-ils vu ? entendu ? ressenti ? Dans ce premier temps, l’entrée dans l’écriture est factuelle : les mots sont utilisés pour raconter ce qui a été vécu.

Le 2ème jour, une nouvelle étape propose aux enfants d’explorer différentes dimensions des mots : les sons, les images, les sensations. Quelle image surgit à l’écoute d’un mot ? Est-ce qu’un autre mot lui est associé ? Des exercices par deux permettent d’entrer dans l’écriture de manière ludique, de créer de courtes phrases imaginaires, des petits textes liés aux associations qui surgissent entre les mots.

Le 3ème  jour introduit la possibilité d’utiliser les sons des mots. Outre l’écriture d’images, les enfants tentent de créer des sons de la forêt à partir des mots. Des jeux de lecture sont testés, des jeux sonores à partir des mots : échos, répétitions, chuchotements…

Pas à pas, les enfants sont ainsi entrés dans la forêt de l’écriture et y ont vécu une expérience sensible liée à leurs sorties dans la nature.

Les trois textes collectifs sont l’aboutissement des ateliers du premier jour. En début de séance, chaque enfant d’une école a raconté son vécu dans la forêt à un enfant de l’autre école qui a noté le récit à la 3ème personne du singulier. Celui·celle qui a pris note, a ensuite choisi une des phrases. Regroupés tous en cercle, les enfants ont dit tout haut chacun à leur tour la phrase choisie et celle-ci a été écrite par tous. Par conséquent chaque ligne correspond à un enfant et les textes collectifs sont des reflets des sorties en forêt où chacun·e apparaît.

Elle a ressenti du bonheur dans la forêt.

Il a vu un petit canard jaune.

Il a dit que c’était chouette.

Il croit qu’il a marché 10 kilomètres.

Elle a vu un écureuil et sa couleur était brune et grise.

Elle a mesuré un arbre.

La foulque qui couvait ses œufs lui a beaucoup plu.

Il a aimé voir les poissons et les oiseaux.

Il a eu l’impression d’avoir beaucoup d’espace.

Il a aimé jouer avec les bâtons et regarder les animaux.

Elle aime les écureuils.

Elle aime le lilas.

Ce qui le rendait heureux, c’était de monter sur les troncs d’arbres coupés.

Elle aimait dans la forêt s’éloigner des autres (sortir des sentiers, escalader les tas de terre).

Il a senti du muguet.

Il a eu de l’énergie.

Il a aimé la balade.

Il a vu des insectes.

Elle a vu un écureuil volant.

Il a vu des oiseaux.

Elle a vu des têtards, des écureuils et des lézards.

Il a vu un mulot, un têtard et une grenouille.

Il faisait mauvais.

Elle a appris à calculer l’âge des arbres.

Il faisait chaud.

Elle a préféré voir et parler des animaux.

Il s’est senti à l’aise.

Il était un peu dégoûté que les têtards deviennent des grenouilles.

Il a trouvé que c’était drôle quand il a vu des tombes.

Il a aimé aller au pont.

Elle a vu un écureuil et un lézard.

Il a été joyeux.

Elle est passée sur un pont et a failli tomber.

Elle a été dégoûtée quand François a mis une grenouille dans sa bouche.

Il a bien aimé grimper aux arbres.

Elle a entendu la pluie, François et les chants d’oiseaux.

Elle a vu en premier des feuilles et des arbres.

Elle a aimé les écureuils et les grenouilles.

Ce qu’il n’a pas aimé, c’est les chaussures toutes trempées.

Il a adoré quand il est entré dans le tunnel des crapauds.

Sa saison préférée est l’été.

Elle aime les tritons.

Il a vu des écureuils orange.

Il aime les écureuils parce qu’ils sont mignons.

Son animal préféré est l’écureuil de Corée.

Il a aimé la bataille de bâtons.

Il a créé une team avec Damien.

Il a touché ses poches.

Il a vu une mare.

Il a aimé mesurer l’âge des arbres.